Séries, saison... oulà !

Comme vous le savez, je n’aime pas fabriquer en série.

J’ai été gâté !

Tout d’abord de magnifiques poinçonneuses pour l’expo « 
Secrets » du Musée d’Ethnographie de Neuchâtel.
L’occasion de faire tourner la découpeuse plasma qui se trouve dans le makerspace que je suis en train de mettre
en place à Renens (mais ça je vous en causerai bientôt).

puncher_web

Puis pas moins de 42 aquascopes, imaginés par le Studio KO pour l’exposition « 
Aqualogue » pour le Musée de Zoologie
de Lausanne. Il s’agit de tubes suspendus avec, d’un côté un petit oculaire et un dia représentant un insecte
aquatique qu’on trouve au fond des rivières et qui servent entre autre à se faire une bonne idée de l’état d’un
cours d’eau, et de l’autre la bestiole elle-même conservée dans un tube en verre. Le tout rétroéclairé et à voir
jusqu’au 26 avril 2016. Vous avez un peu de temps, mais le temps file !

aqualogue_web
Crédit photo Michel Krafft /MZL Lire Plus…

Les jumelles

Ça faisait pas mal de temps que je surveillais les petites annonces à la recherche de LA perceuse à colonne,
celle qui va bien, qui tourne rond et qui s’arrête précisément où on a mit la butée de profondeur.
Tout le contraire de ma vieille ProMac quoi !

Et vlà-t-y pas que je tombe sur ça:

Aciera

Happy hour ! 2 pour le prix d’une ! Mais pourquoi faire me direz-vous ? Si vous regardez bien,
celle de droite a un petit bouton en plus. On peut la faire fonctionner en tête de taraudage. Trop bien !

Bon ce n’est pas la couleur à la mode, mais c’est juste increvable et précis et ça ne dépareille pas
dans mon atelier des grands-parents aux côtés du tour des années 60 et de la fraiseuse de 1955 !

Lire Plus…

Tim Hunkin

Voici un moment que je voulais vous raconter ma semaine chez mon «gourou», j’ai nommé Tim Hunkin !

a194_tim
Le maître himself

Tim Hunkin est un peu un maker ultime. Bricoleur dans l’âme, il a toujours adoré créer des automates et des machines
et il est devenu l’une des figures majeures parmi les automatiers anglais. Ingénieur de formation, il a commencé
sa carrière comme illustrateur pour le journal The Observer où il a laissé libre cours à son imagination dans
«
Rudiments of Wisdom», une sorte d’encyclopédie illustrée sur une multitude de thèmes.

Tim Hunkin a également présenté une émission sur Channel 4 sur «
La Vie Secrète des Machines» où il explique
avec force démonstrations comment fonctionne un aspirateur, un fax ou un moteur. Cette série qui a été diffusée
entre 1988 et 1993 a donné également naissance à une galerie d’exposition au Musée des Sciences de Londres
et qui est toujours visible aujourd’hui, quoiqu’un peu surannée.

41_washing_machines

Grand amateur des automates d’arcade qui ont un grand succès spécialement en Angleterre, il en a fait sa passion
et son métier et après avoir collaboré avec
Cabaret Mechanical à Londres, il a ouvert sa propre arcade dans la ville
où il habite, Southwold dans le Suffolk. Il y expose de nombreuses pièces réalisées avec un humour et un non-sens
So British et des dizaines de milliers de visiteurs viennent chaque année glisser quelques pièces dans l’une ou l’autre
des machines.

Il collabore également régulièrement avec l’
Exploratorium de San Fransisco et a réalisé dernièrement une grande
horloge animée (une autre de ses passions) qui se déploie autour du pilier central du nouveau lieu de l’Exploratorium,
le Pier 15.

Ayant eu la chance de rencontrer Tim Hunkin à Paris lors d’un séminaire sur le Low Tech au CNRS, j’ai vite trouvé dans
son travail et sa démarche de nombreux points communs avec ma façon de voir les choses. C’est donc tout naturellement
que je l’ai sollicité pour pouvoir l’assister lors de la conception et la fabrication d’une de ses machines incroyables.
J’ai donc eu la chance de passer une semaine avec lui en novembre dernier, dans son atelier et sous les crachins britanniques.

IMG_2880-764x1024
On est accueilli par Sir Michael Faraday

Tim Hunkin est en train de développer une nouvelle arcade dans un local au cœur de Londres et il va y placer quelques
machines de sa fabrication. Il réalise environ une nouvelle machine par année et comme la place à Southwold manque
pour toutes les exposer, il fait un tournus régulier entre ses œuvres. Pour l’occasion, il a reproduit les «bestsellers»
du «
Under the Pier Show» de Southwold mais également créé de nouvelles attractions plus destinées à un public londonien
avec comme thèmes par exemple la City et plus particulièrement le blanchiment d’argent !

Pour cette nouvelle arcade, il avait besoin entre autre d’une enseigne lumineuse et animée. C’est à quoi nous nous
sommes attelés pendant notre semaine en commun. Son atelier ressemble au mien, c’est à dire un peu ouvert à tous
vents,pas très bien rangé, poussiéreux à souhait et extrêmement flexible pour pouvoir réaliser de tout avec toutes
sortes de matières. Mais sa préférée reste l’acier et c’est avec une torche MIG et une meuleuse d’angle dans les mains
que j’ai passé la plus grande partie de la semaine.

IMG_2902-570x380
Presque rangé

Il a commencé à me décrire son projet avec des croquis et ses petits dessins typiques et après d’intenses réflexions
et de nombreuses tasses de thé, nous nous sommes répartis les tâches de fabrication. J’ai donc réalisé la plupart
des lettres de l’enseigne et les mécanismes pendant que lui s’occupait de les mettre en place et de les faire bouger.
A la fin de la semaine, l’enseigne où est écrit «
NOVELTY AUTOMATION» sur environ 4 mètres sur 50cm bougeait et
grinçait comme il faut. Chaque lettre de NOVELTY a un mouvement qui lui est propre, de gauche à droite, de haut en
bas, en rotation, etc… alors que les lettres du mot AUTOMATION plus petites se balancent de gauche à droite de
concert. Un moteur synchrone, une chaîne et de nombreux leviers et poussoirs donnent vie à cet ensemble.

Construction
Quelques détails de construction

Je n’ai malheureusement pas encore pu voir en vrai l’enseigne terminée, peinte et équipée de ses bandes de LED,
mais je serai bien sûr présent à Londres pour l’ouverture de ce nouveau lieu à mi-février 2015. Si vous passez par
la capitale britannique, n’hésitez pas à y faire un tour !

sign-on-test
L’enseigne avec ses LED et quelques machines pour l’arcade de Londres

Un nouveau logo pour mon bus VW

Mon logo, largement inspiré d’un film dont le nom a largement inspiré le nom que je me suis choisi (vous suivez toujours ?)
avait besoin d’un petit rafraichissement. Exécuté par mon ami artiste et graphiste Xavier Sprungli en son temps,
il n’avait pas survécu aux nombreux changement de disques durs, de Mac et de déménagement. En un mot,
on avait paumé les fichiers d’origine et il ne me restait plus qu’un pauvre TIF pas bien gros, juste suffisant pour
du papier à entête. Et comme j’en voulais une version un peu plus définie à imprimer en grand et coller sur mon bus VW,
il ne restait plus qu’à le dessiner.

Comme je l’aime bien ce logo, je ne me voyais pas en changer, mais tant qu’à devoir le refaire, autant lui donner une approche plus...
et peut-être un peu moins... bref, basta Illustrator ! Et ça tombait bien car je suis justement tombé sur le travail d’un illustrateur
veveysan dont le trait de crayon me plaît particulièrement et qui illustre bien la direction que je veux donner aux Ateliers:
Krum.

Krum a été remarqué en 2003 au festival de BD de Sierre en y recevant le premier prix des nouveaux talents.
Il crée son propre studio,
Absurdopolis et publie dans la foulée son premier album, l’Au-Dessus aux éditions Castagniééé.
Depuis, il réalise régulièrement des illustrations pour des magazines, des jeux et travaille actuellement sur une nouvelle
histoire en trois volumes, O2.

Mais enfin, je vous laisse admirer le travail:
(et si vous cliquez dessus, vous pourrez contempler le trait dans tous ses détails !)
logo
Bon maintenant, il ne me reste plus qu’à refaire mon site qui va autour !

Pour ceux qui ont raté un épisode

Nouvelle chance de voir quelques-unes de mes bidules en action ces prochaines semaines:

Tout d’abord, la
machine à sel recommence à tourner et à couler de partout au comptoir suisse
à Lausanne du 19 au 28 septembre (halle 11)

Puis non des moindres, la réaction en chaîne de l’exposition « 
Indestructible énergie » prends ses quartiers
à la
foire du Valais du 3 au 12 octobre sur le stand de la HES-SO, puis se déplace à Sion
dès le 15 octobre dans les locaux de l’école.

Et pour finir, je vous rappelle que vous pouvez découvrir mon petit théâtre gore au musée de zoologie de Lausanne,
par exemple lors de la prochaine nuit des musées le 28 septembre prochain ou jusqu’au 29 mars 2015.
Pour ceux qui n’aiment pas les surprises, c’est là-dessous que ça se passe:
(Ça a été tourné à la va-vite à la GoPro. Pour une expérience totale, allez le voir en vrai !)

Chinese Theatre from Ateliers Modernes on Vimeo.


Keine Panik, les poubelles parlent à nouveau

« Pas de panique » passe le roestigraben et se retrouve à l’université de Zürich jusqu’au 14 décembre.
Une bonne occasion d’aller voir la grue de Rostock au bord de la Limmat !

Et les poubelles qui rotent sont de retour en ville de Lausanne, mais elles ont appris les bonnes manières,
elles ne rotent plus !

Les gamins croisés pendant l’installation sont déçus !

Un peu de Land Art ?

IMG_2650

Un petit bout de l’émetteur de Sottens pas loin de chez moi, démoli le 20 août. Maintenant, il faut tout bien ranger !

Dans le même style déconstructiviste post-industriel, j’ai enfin réussi à mettre la main sur la vidéo du Fluidomètre
de la Cie Pied-de-Biche. Autant pour le pylône ci-dessus je n’y suis pour rien, pour le truc ci-dessous, j’y suis un peu
pour
quelque chose.

Le Fluidomètre from Ateliers Modernes on Vimeo.



Lire Plus…

Retour de vacances

Bon voilà, les vacances sont finies pour moi. J’ai eu la chance de pouvoir m’échapper de la météo
exécrable de la région en partant au
Nowhere, version européenne du Burning Man.
Avec Xavier et Lilian, nous avons monté une petite installation ultra low-tech qui a eu un succès inespéré.
Tellement inespéré que nous avons été sollicités pour la présenter à
AfricaBurn, la version sud-africaine
du Burning Man (on y revient). C’est en avril 2015 et j’y serai !

Nowhere 2014 Message Board from Ateliers Modernes on Vimeo.

Lire Plus…

La fin d'une très longue tirée

Enfin ! Je suis rentré à l’atelier ce lundi 19 mai avec toutes mes installations... installées et fonctionnelles !

IMG_2098
Un voyeur (je n’ai pas fabriqué des boîtes à l’onglet pour rien !)

IMG_2143
Un guigneur !

IMG_2152
Et un monstre !

Prochaine étape, le festival
NoWhere dans le désert espagnol ! Mais ça, ce sont des vacances !



Lire Plus…

Séries

Il y a des séries que j’aime bien comme Twin Peaks (pour les anciens), Borgen ou Breaking Bad.

Par contre, J’aime plutôt fabriquer des pièces uniques. Je ne suis pas gâté ces temps, surtout pour
un truc qui va finir à la poubelle !

Serie Lire Plus…

J'aime bien les assemblages à l'onglet

IMG_2024

C’est amusant à faire et finalement, ça permet d’obtenir une finition sympa avec le MDF qui est quand même
une matière assez dégueux ! Un trait de colle...
Lire Plus…

Pas de panique

PdP

Ça y est, c’est ouvert ! Encore une scéno signée Studio KO à Yverdon, toujours rigolote et ludique. Je me suis bien
amusé à créer des manips qui font (un peu) peur.
Lire Plus…

Dans les tuyaux

Un petit truc tout simple pour le Musée de la Main. Quelques radiographies, un caisson lumineux.
Posez-les dessus et jouez au radiologue. Vous avez trouvé ce qui ne va pas ? Appuyez sur le bouton et
vérifiez votre diagnostic !

ANATOMIES, De Vésale au virtuel, du 13 février au 17 août à Lausanne.

Et un peu de lumière. Bon quand même près de 3’600 LED et 48 canaux DMX dans une maquette au 50ème
d’une tour dont tout le monde parle à Lausanne et réalisée de main de maître par Carine Latreille
et son équipe de chez
Micro-Relief.

Si vous voulez la voir, elle se
balade en ville pendant 2 mois.


Et pendant ce temps, à l’atelier...

IMG_1923

Suite des aventures de la cage

Bon là, je dois avouer, c’était plutôt galère à mettre au point. J’ai du utiliser mon doigt magique
pendant le vernissage pour la faire fonctionner, mais après, ça ne s’est pas amélioré !

Photo machine à sous Lire Plus…

Ça ressemble de moins en moins à une cage

Derniers ajustements avant de tout redémonter et de passer à la peinture (chose que je déteste).
Demain, j’attaque le câblage de l’automation du bidule pour une mise en route d’ici 3 jours.

IMG_1847 Lire Plus…

Mais quoi que c'est donc ça ?

Un exercice de soudage ? Une maquette pour Herzog et de Meuron ? Une cage pour un donjon SM ?

Réponse d’ici 15 jours !

IMG_1816 Lire Plus…

Il va vous arriver quelque chose (suite)

Le Sanamagnétorium est prêt à accueillir ses curistes.
Dépêchez-vous de réserver votre séance de guérison de la peste magnétique
ici:

Intero
Photo © Marion Burnier Lire Plus…

eject-o-matic

eject-o-matic

Avez-vous déjà vu un éjecteur de smiley ?

Voici l’envers du décor:

ejecteurs

Pour voir l’avant, rendez-vous au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel pour découvrir la nouvelle exposition « Donne la patte ! ». Lire Plus…

Il va vous arriver quelque chose


Pasted Graphic
© Cie Pied-de-Biche

Et très bientôt. En tout cas, ça m’arrive en ce moment, l’atelier est plein de pièces bizarres récupérées du fluidomètre et c’est un peu inquiétant...
Lire Plus…

Enquête magnétique

Je savais que je n’aurais jamais du m’embarquer dans cette aventure. En acceptant d’aider à la conception et à la réalisation du fluidomètre de la Cie Pied-de-Biche, je risquais de réveiller les démons de Franz-Anton Mesmer. Et j’avais raison. En effet, les expériences menées lors du festival de la Cité par Julie Burnier et Fred Ozier ont démontré que les spectateurs du Jardin du Cèdre étaient d’un peu trop bons sujets chargés de fluide magnétique.

101MSDCF_009

101MSDCF_004 Lire Plus…